Aller au contenu principal

Continent des déchets : en Atlantique aussi

planchedechets

La pollution des océans par les déchets plastiques poursuit son expansion, en toute discrétion. Elle a bien du mal à intéresser les médias, ou alors c’est par hasard. Face à tant d’indifférence, voici donc un court rappel des faits, des nouvelles du front et peut-être une solution pour affronter le monstre…

 

En mars dernier, le Boeing 777 disparu de la Malaysia Airlines a lancé sur ses traces  quantité de bateaux et d’avions du monde entier. On a cru voir des dizaines de fois les restes de l’épave dans ces amas de débris de plusieurs mètres de longueur. Non, rien à voir, ce n’était là que des conglomérats des déchets déversés chaque jour dans l’océan Pacifique.

Ces nappes de déchets constituent des îles de déchets qui dérivent au fil des océans et mers du Globe, piégeant la faune marine, asphyxiant toute vie. Au large de la Californie, ce  « continent » de déchets atteindrait 3,5 millions de km2, soit six fois la superficie de la France ! (Lire notre article Le continent des déchets sur le sujet)

Gyres

Les plaques de déchets dans les océans

Après le vortex du Pacifique nord, étudié par plusieurs expéditions dont la mission 7ème continent, organisée par l’association OSL (Ocean Scientific Logistic) et menée par le navigateur et explorateur Patrick Deixonne, c’est au tour de l’Atlantique nord d’être scruté, en mai 2014.
Les buts de ces expéditions sont de cartographier les masses de pollution produites par l’activité humaine, sensibiliser l’opinion publique à cette catastrophe écologique silencieuse et créer une réflexion sur les traitements possibles.

Pistes pour un grand nettoyage 

La situation n’est guère réjouissante mais heureusement tout le monde ne baisse pas les bras.
projet-the-ocean-cleanupBoyan Slat, étudiant en ingénierie aérospatiale, défie le monstre de plastique. ll a imaginé un système fixe pour nettoyer les océans, à l’aide de barrages flottants sans mailles. Il compte ainsi capter les plastiques qui flottent en surface. Les courants marins font le travail, permettant  à l’océan de s’auto-nettoyer… Son système préserverait les animaux marins qui ne seraient pas piégés. Il réfléchit à comment protéger au mieux le plancton indispensable à l’équilibre des océans.

Le projet, baptisé The Ocean Cleanup, a fait un certain buzz il y a quelques mois, mais il laisse toujours perplexe de nombreux scientifiques. Ce qui n’empêche pas la jeune équipe de multiplier les essais. N’hésitez pas à suivre les avancées en consultant le blog The Ocean Cleanup.

D’autres initiatives fleurissent de-ci de-là, mais rien de bien concret encore. Une seule solution s’impose : faire tarir la source des déchets ! Pas sûr que le défi soit plus simple à relever.

Crédits : la photo impressionnante de surf dans une vague de déchets est de Zak Noyle publiée dans Surf Magazine et The OceanCleanup pour les autres illustrations.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :