Aller au contenu principal

REdUSE : des pistes pour réduire sa consommation de ressources naturelles

Capture d’écran 2012-06-08 à 14.24.30

Sobriété et équité dans l’utilisation et le partage des ressources naturelles. Tel est l’objectif du projet européen REdUSE. Sa mission :  la sensibilisation du grand public européen sur la quantité de ressources consommées et les impacts négatifs de cette surconsommation dans les pays du Sud.
Car les Européens comptent  parmi les plus gros consommateurs des ressources du globe – rappelons que les trois quarts des ressources naturelles sont consommées par un quart de la population mondiale.
Et bien souvent, ils l’ignorent ! Chaque produit que nous consommons contient une part « cachée » de ressources naturelles : l’eau utilisée pour son extraction, la surface de terre mobilisée pour sa production, etc.
Ces consommations cachées de ressources naturelles, REdUSE entend bien les faire sortir de l’ombre et tordre un peu plus le cou au mythe des ressources inépuisables.

Comment ? En s’appuyant sur les indicateurs développés par le Sustainable Europe Research Institute -un think tank qui réfléchit à des solutions de développement durable pour les sociétés européennes -,
en réalisant des suivis sur le terrain dans plusieurs pays du Sud (Togo, Cameroun, Chili et Brésil) et en proposant des actions concrètes pour consommer moins.
Un site internet et un blog, disponibles en plusieurs langues, permettent de s’informer et de suivre l’actualité de la problématique des ressources naturelles.

 Lithium, aluminium, coton…

ChiliParmi les ressources naturelles les plus convoitées et les plus menacées, on trouve l’aluminium,  le coton et le lithium. Ce dernier est considéré comme le nouvel « or blanc ». Il règne en maître dans le monde numérique, les batteries de nos téléphones, ordinateurs portables, appareils photos, voitures électriques, etc. La production de lithium nécessite une utilisation massive d’eau. C’est une ressource naturelle particulièrement rare sur l’un des plus grands gisements mondiaux de lithium, le désert d’Atacama au Chili. Son extraction et son exploitation ont de graves conséquences pour l’environnement (lire l’article sur blog REdUSE). Quant à l’aluminium de nos canettes ou le coton de nos vêtements, le bilan écologique et humain de leur production est tout aussi consternant.

Le projet est financé par l’Union européenne et relayé par l’association Les Amis de la Terre. Il donnera lieu également à la publication de deux rapports  sur la surconsommation des ressources naturelles.
Au sommaire :  les perspectives européennes et mondiales de la consommation de ressources, les politiques en matière de ressources des principaux acteurs impliqués dans l’extraction, le commerce et la consommation de ces richesses naturelles. Un premier rapport « Surconsommation, une menace sur l’eau » publié en 2010 est téléchargeable sur le site REdUSE.
(Source photo REdUSE stephanie.fischer)

Non au jetableLe durable plutôt que le jetable

Dans le même esprit, encore plus pratique, on a repéré la campagne de sensibilisation des Amis de la Terre, « Produits pour la vie ». Le message est clair : afin de réduire sensiblement nos déchets, privilégions l’usage des produits durables, réparables et réutilisables. En rallongeant l’usage des produits, on préserve les ressources et on diminue les pollutions.

Une mine de conseils concrets à découvrir sur le site www.produitspourlavie.org.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :