Aller au contenu principal

Design sostenibile ≠ 3 : variations surnaturelles

milan2-Starck-Flos-Branca-TurriniBy-Detours

Du plastique bio pour Miss Sissi ; bouleau finlandais et coquille lisboète ; farniente et vélo-trottinette version bambou ; récréation avec Bureau Detours. Un petit air surnaturel : c’est Design Sostenibile épisode 3, sur les traces de l’écodesign à la design week milanaise.

  • Miss Sissi allume le plastique bio. Elle a envahi les tables de chevet et de resto depuis son lancement par Flos en 1991. La lampe Miss Sissi, parmi les premières d’une longue liste d’icônes signées Philippe Starck, s’est convertie au plastique bio. L’éditeur italien et la société Bio-On ont choisi le premier jour de la design week pour présenter officiellement « le premier produit au monde réalisé en PHAs, le bioplastique 100% biodégradable dans l’eau et la terre. »
  • Adieu donc – bientôt – PET, PP, PS, HDPE, LDPE, PE et autre polycarbonate, voici le PHAs. Développée depuis 2007 par Bio-On dans ses laboratoires près de Bologne, cette matière est un polymère réalisé à partir de canne et de betterave à sucre. Selon le producteur, le procédé de fabrication est naturel et ne requiert aucun solvant chimique.
  • Plus que d’illusoires économies en pétrole, insignifiantes au regard de la consommation par d’autres secteurs de l’industrie ou par les transports, c’est surtout la question de la biodégradabilité du plastique qui est en jeu dans la recherche de biopolymères. Le PHAs revendique la capacité à se dissoudre dans de l’eau en dix jours – quand il faut environ 400 ans aux plastiques dérivés du pétrole pour se décomposer.
  • Autre argument éco de poids : contrairement aux bioplastiques issus des céréales par exemple, le PHAs n’impacte pas la production agricole alimentaire et permet même de trouver un débouché aux déchets de betteraves et cannes à sucre en les recyclant. La première ligne de production du PHAs est implantée à proximité immédiate des raffineries sucrières, dans la région de Bologne.
    On attend avec impatience la mise sur le marché par Flos, et les prix…

    Entièrement biodégradable à l’eau de pluie… : un « tribute to » Philippe Starck sur les murs du quartier de la via Ventura.

  • Bouleau finlandais et savoir-faire lisboète. Ici, j’appose l’étiquette écodesign sur la collection de la jeune marque portugaise Branca, mais de fait, ses recettes sont des plus éprouvées, même si ardues : minutie de l’ébéniste local travaillant des assemblages sans métal ni plastique, et provenance hautement contrôlée du matériau, en l’occurrence du multiplis de bouleau finlandais certifié PEFC et FSC (dont je ne suis pas allée vérifier l’innocuité de la fabrication).
  • On serait presque passés sans s’arrêter devant la vitrine de la via Torino, si l’œil n’avait pas vaguement capté les rondeurs années 50 et les assises en belle laine sèche colorée (Kvadrat) des sièges, les chaises d’une épure très classique et, enfin, la structure entre carapace à nue et coquillage sans coquille de l’énigmatique W1. Mais le graphisme de l’ensemble a séduit.
  • Figure de la scène du design portugais sachant exporter son talent, Marco Sousa Santos est le designer et créateur de Branca. Profession de foi : « valoriser les savoir-faire des métiers d’art et fabricants locaux sur des lignes contemporaines ». Milan était son deuxième salon international, après la foire de Stockholm cet hiver. On lui souhaite du succès au prochain Maison & Objet. En attendant, W1, judicieusement rebaptisé SHELL pour l’occasion, figure parmi les « Green dot awards 2011 » décernés chaque année à Los Angeles.
  • Cou(rbes) de bambou. On a beau le savoir plein de qualités, l’appréhension guette à l’apparition du mot « bambou ». Autant son usage convainc en architecture, autant l’univers du meuble n’a guère ménagé l’accorte graminacée. Sans parler de son frère en maltraitance, le rotin. Malaise vite balayé au sein de Superstudio Più, sur le stand des designers Antoine Fritsch et Vivien Durisotti.
  • L’agence française s’est fait une spécialité des fibres naturelles. Les courbes sur structures alvéolaires de la collection BEE pour TurriniBY combinent équilibre, légèreté et, donc, la fibre de bambou alliée au multiplis. On aime tout particulièrement la table, le banc et la chaise longue. Bon, pour cette dernière, il faudra l’utiliser à l’abri car la version outdoor est en… PMMA thermoformé.
  • Pour l’éditeur Schütz, le duo a conçu une gamme d’assises en fibres de rotin associée à du métal en piétement. L’un se dégrade, l’autre se recycle, et l’assemblage des deux se passe de colle grâce à la mise au point d’un procédé d’agrafage intégré à la structure. D’un point de vue strictement subjectif, on préfère la chaise longue au siège. Quoiqu’il en soit, cette gamme SPLINE a reçu un Red dot design award 2011.
  • Enfin, j’ai trouvé là mon nouvel outil de « mobilité douce » : un triporteur-vélo-trottinette en lamellé-collé de bambou avec sa nacelle en rotin pour faire mes courses à l’AMAP du coin. Encore au stade du prototype, mais on espère bientôt à la place de tous les Vélib’, Vélov’, le Vélo etc. !
  • Malins détours. Et pour conclure ce 3ème épisode, une récréation avec des performers venus du froid, les Danois de Bureau Detours. Rien à voir avec l’écodesign : de prime abord, à l’entrée de Superstudio 13, leur Dennis Design Center semblait tout droit sorti d’un album de BD pas vraiment ligne claire, en planches de cagettes.
  • Bureau Detours est une association d’artistes, architectes, menuisiers etc., qui questionne les rapports du citoyen et de l’usager urbain avec son environnement et son quartier. Pour tout vous dire, le prometteur Dennis Design Center était fermé lorsque mon fidèle Alfa et moi sommes passés (question d’horaire, allez deviner pourquoi). Mais on a trouvé assez revigorant ce qu’on a vu sur le site (web). Et vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :